15 avril 2017

Comment le souvenir de votre accouchement peut vous faire perdre du poids!

Point d'interrogation

Salut les Papas! Salut les Mamans!

Aujourd’hui sur le blog des parents déterminés à retrouver la forme, nous allons voir comment nous programmer pour résister aux tentations et/ou garder une motivation sans faille le temps de votre perte de poids.

C’est en écoutant un podcast sur le Marketing Digital que cette idée m’est venu et j’ai eu envie de la partager avec vous.

A la base il s’agit d’une expérience du début du siècle dernier faite sur un nourrisson , bien avant les principes d’éthique de la science,  sur le conditionnement! (pauvre enfant, je vous invite à lire l’expérience de Watson, mais âme sensible s’abstenir).

En suite, ils l’ont fait sur un chien (Le chien de Pavlov), là aussi c’est un peu hard-core mais ils se sont calmés après!

Le principe de l’ancrage pour arrêter une mauvaise action

 

 

Le but de cette expérience était de faire salivé un chien par un stimuli autre que la nourriture en le conditionnant…. Explications:

  • Action 1 – on met de la patté devant le chien et le résultat est que le chien salive. Ils répètent l’action 1 une dizaine de fois
  • Action 2 – on fait sonné une cloche avant l’action 1. Ils répètent l’action 2 et 1 une dizaine de fois
  • Action 3 – On retire la patté pour chien de l’action. On fait sonner la cloche et le chien se met à saliver.

Bon alors, vous allez me dire : » C’est bien beau mais comment je peux perdre du poids avec un chien qui bave?? »

C’est vrai que la bave du chien, on s’en moque un peu! Nous allons plutôt nous concentrer sur le phénomène d’Ancrage couramment utilisé en PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Nous allons mettre en place une action (son de cloche) pour reproduire un sentiment, une émotion ou une réaction (le chien qui bave).

Nous connaissons tous un moment de faiblesse lors d’un régime, ce moment où l’on donne le goûter à nos enfants, où l’on passe devant l’armoire à bonbon, ou que nos collègues se délectent d’une viennoiserie etc etc etc. Ces moments où nous sommes face à nous même et où une petite voix nous dis : » Vas-y ça coûte rien! » . Je pense qu’il serait sympa de connaitre une astuce qui nous permette de demander à cette petite voix de se taire, de façon efficace!

Mettons-nous en situation:

Etat actuel :

  1.  Je passe devant une boîte rempli de mes bonbons préférés
  2. La petite voix me parle
  3. Je mange le bonbon
  4. Je culpabilise et perd toute ma motivation pour la journée

Phase de programmation de l’ancrage :

Le but ici est d’associé l’envie à une action contraignante. Pour ma part, à chaque fois que je fait un écart, je me force à faire des pompes jusqu’à ne plus savoir en faire et avoir même une petite douleur aux épaules.

Etat de programmation :

 

 

  1. Je passe devant une boîte rempli de mes bonbons préférés
  2. La petite voix me parle
  3. Je mange le bonbon
  4. Je fais mes pompes
  5. J’ai mal

Et je répète cette action jusqu’à atteindre l’état programmé.

Etat programmé :

  1. Je passe devant une boîte rempli de mes bonbons préférés
  2. Je pense automatiquement à la douleur que je vais ressentir si je craque
  3. Je demande automatiquement à la petite voix de gentiment la fermer
  4. Je suis fier de moi car je n’ai pas craqué

Ici j’ai utilisé l’envie de sucrerie comme point d’ancrage et je l’ai associé à la douleur de faire des pompes à un moment où je n’ai pas envie d’en faire. C’est mon exemple, vous pouvez créer le votre en changeant les pompes par un autre exercice. Ou encore l’associer à du dégoût, un peu comme sur les paquets de cigarettes où à chaque fois que vous prenez une clope, vous voyez l’image d’une personne ayant le cancer.

 

Le principe de l’ancrage pour faire une bonne action

 

 

Nous pouvons également utiliser les ancrages pour se motiver à faire quelque chose de bien pour notre santé. Idem, vous avez déjà connu ce moment où nous savons que nous devons nous préparer à manger de façon saine ou encore que nous devons commercer nos exercices et que nous n’avons vraiment pas la motivation pour le faire. (Si vous connaissez car vous ne seriez pas en train de lire cet article!)

Ici, nous allons ancrer un geste quelconque à une émotion de motivation, de détermination et/ou de pur bonheur. Notre cerveau ne fait pas de différence entre passé, présent et futur. Donc si nous nous remémorons un souvenir de joie, de détermination ou de motivation, notre tête va nous refaire ressentir l’émotion lié à ce souvenir.

Par exemple:

Etat Actuel :

  1. je dois faire mes séries d’exercices physique pour ma perte de poids d’une durée d’une heure
  2. J’ai pas le courage, aujourd’hui
  3. Je regarde mon tapis d’entrainement pendant 10 minutes
  4. Je retourne dans le canap’, regarder la télé et culpabiliser toute la journée de n’être qu’une grosse larve!

Le but maintenant est de trouver un souvenir capable de vous rappeler que vous êtes capable de vous surpasser, d’aller jusqu’au bout et de recevoir beaucoup de bonheur. Pour vous mesdames, çà peut être le jour de la naissance de votre aîné. Où vous avez souffert des contractions pour donner naissance à votre 1er enfant et cette joie, ce bonheur de pouvoir le serrer dans vos bras. Pour vous messieurs, c’est pareil, le moment où vous avez pris la voiture pour conduire de toute urgence votre femme à la maternité et que rien ne pouvez vous arrêter. Ou le moment où vous voyez votre enfant pour la première fois… Où encore mieux, ce moment où vous voyez votre femme pousser et souffrir et que vous vous dites: » Wahou! Je suis trop content d’être un homme!« . Si vous avez des anecdotes à raconter, mettez-les en commentaires, SVP !!

Ça en fait des souvenirs! Vous ressentez cette émotion vous envahir! En écrivant ces mots, je regarde mes filles jouer dehors et ça me rempli de joie!

Passons à la pratique :

Etat de Programmation :

 

Etape 1

  1. Je pense à mon souvenir agréable
  2. Je ressens l’émotion et je la laisse m’envahir

Je répète l’étape 1 une dizaine de fois.

Etape 2

  1. je créé mon ancrage, par exemple, je tape deux fois dans les mains, ou je me frotte le visage énergiquement (je déconseille si vous avez des lunettes) ou pour les masos, je me gifle… libre court à votre imagination.
  2. Je pense à mon souvenir agréable
  3. Je ressens l’émotion et je la laisse m’envahir
  4. Je répète l’étape 2 jusqu’à ce que l’ancrage ( le geste) provoque directement l’émotion.

Etat programmé :

  1.  Je dois faire mes séries d’exercices physique pour ma perte de poids d’une durée d’une heure
  2. J’ai pas le courage, aujourd’hui
  3. Je fais mon ancrage
  4. Je ressens l’émotion
  5. Je défonce tout !!!! 

 

Conclusion

Si vous doutez de cette méthode, je vous invite à regarder les sportifs de haut-niveau. Ils font tous des gestes bizarres avant leurs courses, combats ou autres. Cette méthode est très utilisé dans le monde du sport.  Regardez cette vidéos sur les gestes d’Usain Bolt .

Cette technique marche pour plein de choses, je vous conseille grandement de l’utiliser.

Si cette article vous a plu, laissez moi un commentaire pour en discuter. Vous pouvez toujours télécharger mes 9 conseils pour maîtriser votre poids et profitez de mon offre 100% gratuite  les 16 conseils pour réussir à 100 % votre remise en forme en cliquant ici !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

A bientôt sur Papaleo.fr

    Michael REMBRY

    Click Here to Leave a Comment Below

    Leave a Reply: